Qu’est-ce que vous pouvez amener avec vous lors de votre voyage à Madagascar?

La préparation des bagages est parmi les manœuvres essentielles quand il est question d’entreprendre un voyage à Madagascar. Pour éviter l’annulation de voyage ou la destruction d’objets à cause de soucis relatifs aux bagages, il convient de ne pas négliger cette étape avant le grand départ.

Les produits autorisés en avion

Pour un voyage à destination de Madagascar, un voyageur étranger a droit à 24 kg de bagages en soute et de 12 kg de bagages en cabine. Ils ont ainsi de quoi ramener un certain nombre d’objets qui leur seront utiles lors de leur séjour dans la Grande Île. Comme pour toutes les formalités douanières et règles régissant les voyages en avion, il y a des objets qui ne peuvent être mis dans ses bagages aux risques d’avoir des problèmes avec les agents de contrôle au niveau des douanes. Pour se prémunir de problèmes du genre, il est judicieux de connaître les produits autorisés en soute et pour les bagages à main avant de prendre l’avion pour Madagascar.

Les vêtements vont de soi, autant en soute qu’en cabine. Les bijoux et objets précieux ne doivent pas être mis dans les bagages enregistrés mais plutôt dans les bagages cabine. Les médicaments à usage personnel et avec une ordonnance en bonne et due forme ou une recommandation de son médecin traitant peuvent être transportés sans problème.

Le voyageur peut emporter 02 parfums, 02 eaux de toilette, 1 laptop, 1 téléphone portable, une tablette, 1 appareil photo, 1 caméra, 1 radio.

Les ustensiles de cuisine et objets tels que le coupe-ongle et les ciseaux peuvent être rangés en soute.

Pour son voyage en avion à destination de Madagascar, le ressortissant de pays étranger a encore droit à 2 litres de boisson alcoolisée à ranger dans les bagages en soute.

Les produits à déclarer avant rangement dans les bagages

Pour son voyage en avion vers Madagascar, il y a des objets qui peuvent très bien être rangés dans ses bagages après autorisation des autorités aériennes, précisément la compagnie aérienne de son choix.

Les armes blanches, armes à feu et munitions sont à déclarer avant le grand départ. Il en est de même de médicaments sans ordonnances justifiant leur nécessité, les équipements sportifs encombrants ou à même de blesser autrui…

Les produits frais comme la viande, le poisson, les légumes sont à déclarer avant d’être rangés en cabine ou en soute.

Les devises supérieures ou égales à 7 500 euros et équivalents sont à signaler aux autorités compétences avant d’être rangées dans les bagages à main.